4 septembre 2019 RENCONTRES ET LECTURES

INVITATION 

ATELIER DE L’AGNEAU – PARIS

Mercredi 4 SEPTEMBRE à 20h 

LECTURES PUBLIQUES

Où ?

Espace L’AUTRE LIVRE, 

13 r de l’école polytechnique*, 5° : 

 

Aldo Qureshi « Made in Eden », Collection 25, premier livre,

et des inédits de son prochain livre.

Jean Hautepierre, traducteur de « Le Cabaret de la souris rugissante »

d’Erich Von Neff (Amérique) :  collection transfert (traductions) n°10.  NOUVELLE PARUTION AOUT

Françoise Favretto lira des passages de « Récits instantanés »

de Carole Naggar, collection Biophotos n°1.

 *M° Maubert-Mutualité

——————————-

La soirée se terminera  par des échanges

autour d’un verre.

Vous pouvez amener des « écoutants » avec vous,

merci de nous le préciser avant

 

Atelier de l’agneau éditeur toutes commandes sur

www.atelierdelagneau.com

annonce VON NEFF LE CABARET…

Publié dans Lecture publique | Tagué , , , | Laisser un commentaire

LECTURES AU KIBELE MARDI 28 mai 2019

L’ATELIER DE L’AGNEAU ÉDITEUR

ET LA REVUE L’INTRANQUILLE VOUS INVITENT

aux

PRÉSENTATIONS ET LECTURES

JEAN ESPONDE pour « À la recherche de Lucy » roman

GABRIEL HENRY  » Chair-ville » un premier livre de poèmes lus par DAMIEN PAISANT

28 mai au kibele

DES AUTEURS ET TRADUCTEURS DE L’INTRANQUILLE N°16

JAN MYSJKIN lira des auteurs traduits du néerlandais dans le sillage du Marché de la Poésie qui invite les néerlandophones.

CLARA CALVET lira son poème « e-larmes »

ANNE KUBLER lira ses traductions des « petites proses » d’Elke HEIDENREICH (allemande)

FRANÇOISE FAVRETTO lira des poèmes de MARIANNE LARSEN traduits du norvégien par PER SORENSEN

mardi 28 mai à 21h-22h30

dans la cave du KIBELE

12 rue de l’échiquier, PARIS 10°

M° Bonne nouvelle sortie rue d’hauteville

 

 

 

Publié dans Divers | Tagué , | Laisser un commentaire

Claire Dumay AU BOUT DE LA JETÉE OU LES ARCANES DU CORPS

POUR SON TROISIÈME LIVRE À L’ATELIER DE L’AGNEAU,

VOICI LE SOMMAIRE DES CHAPITRES :

I – L’ENFANTEMENT

De la virginité

Fausse couche en direct

Les roses trémières

Après moi

Rencontre au cœur de l’absence

 

II – ENFANCES

L’enfance ressuscitée

Quand j’étais petite fille…

Raphaël de dos

 

III – ATTACHEMENTS

Le manque

Un soir au cap Fréhel

Vieillir ensemble

 

IV – LE CORPS

Amours adolescentes

Le retour du corps

La danse

Je m’arrache à la musique

 

V – SEULE

Une journée à Saint-Igne

À même le paysage

Solitude congénitale

 

VI – VIEILLIR

Sans mémoire

Seuil fatidique

Le renoncement

 

VII – PARTIR

La mort du chevreuil

Mon cœur bat

La résurrection des os

La boîte de Petri

Au bout de la jetée

couverture au bout de la jetée

couverture du livre de Claire Dumay « au bout de la jetée »

Publié dans Divers | Laisser un commentaire

A la recherche de Lucy de Jean Esponde, lecture le 3 avril

invitation à une lecture

Publié dans Divers | Tagué , , | Laisser un commentaire

MADE IN EDEN d’ALDO QURESHI du 17 au 24 mars

MISE EN SCÈNE DU LIVRE « made in Eden » d’ALDO QURESHI
https://atelierdelagneau.com/…/219-made-in-eden-97823742801…

du 17 au 24 mars à Paris, l’auguste théâtre, DÉDICACES DE L’AUTEUR MERCREDI 20 MARS en présence de son éditrice.
Le livre a été sélectionné pour le prix APOLLINAIRE DÉCOUVERTE EN 2018.
lisez bien ces EXTRAITS :
« je lance le couteau dans sa direction et ma mère se jette sur l’armoire, elle effectue un triple salto arrière et, suspendue au plafonnier par les dents, elle réceptionne le couteau avec les orteils et me le renvoie aussi sec (…) »
« j’avais un plateau d’huîtres et je déambulais à travers les salles avec mon plateau d’huîtres. C’étaient de huîtres sans coquille et elles étaient toujours de très mauvaise humeur »

du 17 au 24 mars 2019 représentation des livres d’ALDO QURESHI

Publié dans Divers | Laisser un commentaire

les auteurs de l’intranquille 16 et Doina Ioanid au Palais, 16 rue monge mercredi 13 mars

LE PRINTEMPS DES POÈTES

 de l’Atelier de l’agneau et revue l’intranquille

          

          mercredi 13 et dimanche 17mars  

 

En entrée des deux soirées, pour illustrer la thématique de cette année : 

la beauté,

Françoise Favretto et Isabelle D. Philippe liront des pages de

de « la Formosité, inventaire de la beauté et de toutes les formes de formes » de Jeanne Hyvrard, atelier de l’agneau, 2000

doina ioanid au Palais

mercredi 13 au café/restaurant le Palais 16 rue Monge Paris 5°,

à 20h M° Cardinal Lemoine (Merci d’arriver plus tôt et prendre un verre)

+ DES AUTEURS ET TRADUCTEURS DE L’INTRANQUILLE N°16 JACQUES ESTAGER, LOUIS ARCADE, PATRICIA CROS, ANNE KUBLER, CLARA CALVET, CHRISTIAN CAVAILLÉ.

auteurs de scandinavie lus par CLARA CALVET

DOINA IOANID (venue de Roumanie) lira ses textes du n°15

possibilité d’un dîner ensuite (fermé à 23h45).

annonce 3 lectures LE PRINTEMPS DES POÈTES

dimanche 17 à l’atelier Jean Chazy, PORTE G COUR DE L’INDUSTRIE 37bis rue de Montreuil 11°, 17h à 19h

M° Faiherbe ou Nation, bus 86 

 

   GABRIEL HENRY : “chair-ville »

+ DES AUTEURS ET TRADUCTEURS DE

L’INTRANQUILLE N°16 LOUIS ARCADE, ANNE KUBLER, LUC CHAMPAGNEUR, TRISTAN KUIPERS, THIBAULT MARTHOURET, CLARA CALVET, YVES BOUDIER, AKILA KIZZI.

auteures de scandinavie lues par CLARA CALVET 

JAN MYSJKIN présentera 3 poètes néerlandais

L’INTRANQUILLE N° 15 CHRISTOPHE STOLOWICKI

accompagnement musical PHILIPPE BOTTA  (clarinettes) contact https://atelierdelagneau.com

Publié dans Lecture publique | Tagué , | Laisser un commentaire

l’autre salon du livre : nos dédicaces au stand F7 au 94 r.Charonne PARIS

Quatre horaires de dédicaces un salon de 3 jours et deux lectures, de quoi se rencontrer, à vous de choisir… FF
::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::
MARS EN POÉSIE:::::ATELIER DE L’AGNEAU::::

:::::REVUE L’INTRANQUILLE :::::

:::::ANNONCES :::::L’AUTRE SALON DU LIVRE 8-10 mars ET LECTURES 13 et 17 mars

DÉDICACES au stand F7

SAMEDI 9 ET DIMANCHE 10:

SAMEDI 9

15H Gabriel HENRY “chair-ville”

16H Jean-Pierre BOBILLOT : “prose des rats” édition revue et augmenté

couverture de PROSE DES RATS

17H les auteurs et traducteurs de l’intranquille n°16

DIMANCHE 10

17h les auteurs et traducteurs de l’intranquille n°16

 

l’autre salon du livre

LECTURES LE PRINTEMPS DES POÈTES le 13 et le 17 mars :

En entrée des deux soirées, pour illustrer la thématique de cette année :

la beauté,

Françoise Favretto et Isabelle D.Philippe liront des pages de

« LA FORMOSITÉ

INVENTAIRE DE TOUTES LES FORMES DE FORMES »

de Jeanne Hyvrard, atelier de l’agneau, 2000

mercredi 13 au Palais 16 rue monge 5°, à 20h (arrivez plus tôt et prenez un verre)

+ LES AUTEURS ET TRADUCTEURS DE L’INTRANQUILLE N°16 JACQUES ESTAGER, LOUIS ARCADE, PATRICIA CROS,

ANNE KUBLER,CLARA CALVET, YVES BOUDIER, ANNE KUBLER,etc

auteurs de scandinavie lus par CLARA CALVET

dimanche 17 à l’atelier Jean Chazy, 37bis rue de Montreuil 11°, métro Avron ou Nation 17h à 19h

+ GABRIEL HENRY : “chair-ville »

+ LES AUTEURS ET TRADUCTEURS DE L’INTRANQUILLE N°16 Louis ARCADE, ANNE KUBLER, LUC CHAMPAGNEUR, THOMAS KUIPERS

THIBAULT MARTHOURET, CLARA CALVET, YVES BOUDIER, AKKILA KIZZI, ANNE KUBLER, etc.

auteurs de scandinavie lus par CLARA CALVET

musique PHILIPPE BOTTA (clarinettes)

DU N° 15 DOINA IOANID, JAN MYSJKIN, CHRISTOPHE STOLOWICKI

abonnez-vous 34 euros par paypal ou sur le stand du salon

Françoise Favretto
Atelier de l’agneau éditeur
https://www.atelierdelagneau.com
revue l’Intranquille
https://www.facebook.com/lintranquilleatagneau

Publié dans Lecture publique, nouveaux livres | Tagué , | Laisser un commentaire

GABRIEL HENRY CHAIR-VILLE lectures/présentation samedi 16 février 2019

L’Atelier de l’agneau vous invite

à l’Autre livre 13 rue de l’école Polytechnique Paris 5°

Samedi 16 février 2019 à 20h

GABRIEL HENRY

Gabriel Henry

Gabriel Henry lisant son texte de la revue l’intranquille n° 14, printemps 2018

 pour son premier livre

CHAIR-VILLE

Lectures de l’auteur, de Françoise Favretto et Julie Estop

pour acheter le livre à partir du 10 février : https://www.atelierdelagneau.com

UN EXTRAIT :

je scribe, m’entête à dénicher ma miniature

les chiens font bloc, patrouillent

à la limite de tout renverser, tout,

et se marrent entre eux

à la vue de ce corps analphabète

qui ne sait pas embrasser le monde

DESSIN DE L’AUTEUR

 

Publié dans Lecture publique | Tagué , , | Laisser un commentaire

DISPARITION DE CLAUDE BAUWENS

Claude Bauwens nous a quittés en janvier 2019 à l’âge de 79 ans. Il vivait dans un village près de Mons en Belgique. Son dernier livre NOUVELLES DU HAMEAU PERDU a été publié à 2013 à l’atelier de l’agneau. Il reprend toutes ses courtes nouvelles, celles publiées à l’Atelier de l’agneau : La dernière position, La dérive des rêves et des nouvelles inédites.
pour l’acheter, voir le site https://atelierdelagneau.com/hors-collection/94-nouvelles-du-hameau-perdu-9782930440651.html

EXTRAIT
Le troisième train n’atteignit jamais la gare.
Je constatais le bouleversement du ballast,
la torsion des rails comme après un bombardement.

Je ne m’arrachais plus à ma pétrification qui parvint à son comble quand on nous prévint
de l’annulation du dernier train.

Je fis bloc avec le noir.

le blog de fantasio:

Ce petit livre est une vraie découverte.
Voila un recueil de nouvelles et de petits textes difficilement qualifiables, qui dégage une puissance assez incroyable. On est confronté à un mélange de réalité et de fiction qui s’apparente au rêve ou, plus souvent, au cauchemar.
Il est beaucoup question de trains et de trams dans ces historiettes, et l’enfance est aussi très présente mais avec presque toujours un pessimisme d’une rare intensité.
On plonge dans un univers à la fois familier et onirique qui frôle souvent le fantastique.
Mais ce qui frappe dans ces récits, c’est la poésie toujours présente. Grâce à des phrases ciselées avec soin qui donnent une écriture très imagée et très « classique », Claude Bauwens séduit le lecteur avant de le conquérir et lui imposer son monde si particulier. On pense à de petits tableaux fourmillant de détails et de sens cachés.
Ce livre, à plusieurs facettes, est terriblement sombre mais d’une beauté inattendue et d’une grande originalité. Il procure un immense plaisir de lecture. C’est beau et singulier, c’est étrange et familier. C’est tout simplement de la belle littérature.
Je vous le conseille vraiment car ce beau petit livre est un sacré coup de cœur.

couverture du dernier livre de Claude Bauwens

Publié dans Divers | Tagué | Laisser un commentaire

NUIT DE LA LECTURE SAMEDI 19 JANVIER 2019 à l’autre LIVRE

PROGRAMME DE LA NUIT DE LA LECTURE À L’AUTRE LIVRE

De 19h 30 à 23h30 la nuit de la lecture (événement national) accueillera des lectures publiques par les auteurs eux-même ou des lecteurs et lectrices qui liront des livres des éditeurs  l’Espace l’autre LIVRE  Tout le programme du Ministère est  ici (plus de 4000 animations) .https://nuitdelalecture.culture.gouv.fr/Programme

THÉ CAFÉ JUS DE FRUITS VINS VOUS SERONT OFFERTS

apportez des « en-cas »  si vous le pouvez

Qui lira ?

19 h 30 Luc Fivet lira
un passage de son roman « Anonyme » (Le Ver à soie)

19h 40 ALdo Qureshi lira
des extraits de son recueil de poésie Made in Eden (Atelier de l’agneau)

Boissons chaudes, fraîches/repas, discussion, DÉDICACES etc.

20 h 10 isAbeLLe d. PhiLiPPe lira Theodor Strom, « Le lac aux avettes « (Ressouvenances)

20 h 25 NAthALie bArrié lira
Jaime Siles, « Actos de habla /Actes de parole » traduit par Henry Gil (Paradigmes)

20 h 40 Pablo Cueco

pour son recueil de nouvelles « Pour la route » (Qupé éditions)

pause, DÉDICACES, café et autres Boissons réconfortantes

21 h 00 Les Auteurs de LA cryPte

21 h 20 MArie vAutier lira
« Chambre océan», une nouvelle tirée de son recueil Écoute-le battre (Quadrature)

21 h 45 FrANçoise FAvretto lira
des extraits du Cafard hérétique n° 11 (Lunatique)

22 h 00 JeAN esPoNde lira
Philippe Annocque, « Mon jeune grand-père » (Lunatique)

pause, DÉDICACES, etc.

22 h 10 JeANNe MArie lira « Los Caminos de alma « Les chemins de l’âme, mémoire vive des poètes de la Génération de 1927, anthologie bilingue de Jeanne Marie. Préface Françoise Morcillo et Juan Manuel Bonet, (Paradigme)

22 h 45 Nic SirKIS lue par plusieurs auteurs
Marc Buard et Claude Merlin liront des extraits de Rêve-Errance aux Errants (Chèvre-Feuille Étoilée) Marie Bueno lira extrait de « La coque de nacre » et Brigitte Gouesse lira extrait de « Une Place sous la pluie »,extraits de Étoiles d’encre n°75/76, « Épier le rêve » (Chèvre-Feuille Étoilée)

pause, DÉDICACES,etc

23 h 15 ANNA serrA lira
Michel Clouscard, « Le capitalisme de la séduction » (Delga)

23 h 45  FIN DES  LECTURES

:::::::::::::::::pour en savoir plus sur quelques livres ::::::::::::::::::::

Avec « Anonyme », Luc Fivet renoue avec un de ses genres de prédilection : le roman noir. Dans ce thriller social aux accents kafkaïens, un homme ordinaire, comptable de son état, découvre un autre homme en surbitement qui patiente devant la porte de sa maison. Celui-ci lui demande un euro pour le laisser rentrer chez lui. Juste un euro. Le prenant pour un clochard, le comptable lui tend une pièce et ouvre la porte. L’autre le suit dans le vestibule. La descente aux enfers a commencé. Mené sur un rythme haletant, Anonyme décrit un monde où la chute peut frapper n’importe qui, tout moment. Elle peut être rapide, parfois cocasse, mais les règles sont claires et les rôles bien définis. Chacun joue son jeu avec les cartes dont il dispose. Mais les dettes se paient cash. La mise de départ : un euro.

Aldo Qureshi (atelier de l’agneau) Une critique : « L’auteur n’attend rien d’eux ou des autres dans ce qui tient d’une immense envo­lée et d’un rire sur­réa­liste. Dans son immeuble il existe des spa­ghet­tis qui gênent (mais ce ne sont pas les seuls), un boa domes­tique dont la mère de l’auteur lorsque l’animal est souf­fre­teux entre­prend de « lui beur­rer les anneaux ». Et tout reste à l’avenant. Mais cette plon­gée en chute par­fai­te­ment libre est un régal.

Se foca­li­sant sur des faits plus ou moins, avé­rés l’auteur en fixe des images elles aussi plus ou moins (mais plus que moins) dou­teuses et déso­pi­lantes. Pour autant, l’angoisse n’est jamais loin. Qure­shi pousse une suite d’investigations impro­bables quitte à gêner ses voi­sins à force de « finas­ser » pour stric­te­ment rien. Il y a là des « meules » et autres « bécanes » avec des bikers qui ne valent pas plus le coup que l’auteur lui-même (si on en croit du moins une autre de ses voi­sines). Et la lec­ture vivi­fiante de cet Eden approxi­ma­tif prouve que « l’enfer c’est les autres » mais pas seule­ment et non en totalité. »  J.P.

Pablo Coueco « Pour la route » – Paris 3e par ses comptoirs, éditions Qupé.         Des visages, des mots et des bistrots…Ça se passe à Paris, dans le 3e arrondissement, au début du IIIe millénaire sous le regard poétique et généreux de Pablo Cueco. Le sourire aux lèvres, les portraits des habitués prennent vie sous sa plume. On les entendrait presque…

Un livre à lire cul sec ou à déguster entre amis à l’apéro !

Philippe Annocque « Mon jeune grand-père », éditions Lunatique : l’auteur a déchiffré les cartes postales que son grand-père, prisonnier de guerre de 1916 à 1918, écrivait à ses parents. Contraint par la censure, celui-ci remplissait l’espace restreint des cartes pour dire inlassablement je suis vivant.

Marie Vautier (éditions Quadrature) est l’auteur de deux recueils de nouvelles. Elle a travaillé dans la presse et l’édition. Elle enseigne et anime des ateliers d’écriture pour enfants et adultes.

Son thème de prédilection : les basculements de la vie, et ce qui se passe alors derrière les apparences, les rêves et les renoncements, les émotions intimes, les tempêtes intérieures.

Jeanne Marie : « Los caminos del alma/Les chemins de l’âme, mémoire vive des poètes de la Génération de 1927 », anthologie bilingue de Jeanne Marie. Préface Françoise Morcillo et Juan Manuel Bonet, ed. Paradigme 2011

Le groupe littéraire espagnol, connu sous le nom de la Génération de 27, est une constellation de poètes apparue dans le paysage culturel espagnol lorsqu’à l’Athénée de Séville, célébrant le tricentenaire de la mort du poète baroque Luis de Góngora (1561-1627), un groupe de poètes a affirmé son admiration pour la poésie classique. Ce fut l’acte de naissance fondamental. Plus récente et puissante fut, par la modernité et l’esthétique de leur pensée et de leur écriture, l’influence de Miguel de Unamuno, Antonio Machado et Juan Ramón Jiménez.

Pour la première fois, dix-sept poètes sont unis dans une anthologie : Pedro Salinas, Jorge Guillén, José Bergamín, Gerardo Diego, Federico García Lorca, Juan José Domenchina, Vicente Aleixandre, Concha Méndez, Rosa Chacel, Dámaso Alonso, Emilio Prados, Luis Cernuda, Rafael Alberti, Manuel Altolaguirre, Ernestina de Champourcín, Carmen Conde, Josefina de la Torre.

Dans ces Chemins de l’âme, mémoire vive des poètes de la Génération de 27 comme le souligne Françoise Morcillo dans sa préface  « le lecteur contemporain découvre, dans la traduction bilingue de Jeanne Marie, la prégnance des silences, autant de chants de l’âme que Saint Jean de la Croix faisait déjà sourdre de l’invisible.»

Michel Clouscard, « Le capitalisme de la séduction » (éd. Delga) La crise actuelle s’avère l’ultime expression de la négation du procès de production : prévalence des actionnaires sur les producteurs, prépondérance des services en Occident et « usine du monde » délocalisée partout ailleurs etc.

Si cette négation tyrannique a été intériorisée même par ses victimes, c’est qu’elle est au résultat de ce long dressage que réalisa le « libéralisme libertaire », dont Michel Clouscard a le premier théorisé le concept.

Publié dans Lecture publique | Tagué , , , | Laisser un commentaire