Le désert, Rimbaud de Jean Esponde

vendredi 2 février 2018

une maison de Rimbaud

maison de Rimbaud en Afrique

19h30 JEAN ESPONDE présente et lit des pages de son nouveau livre

« le désert, Rimbaud », récit sur Rimbaud en Afrique.
Où ? À L’autre Livre, 13 rue de l’Ecole Polytechnique 75005 PARIS, métro Maubert-Mutualité.

Avec un verre amical en fin de séance…

LEVONS LES FAKE NEWS autour de RIMBAUD : il n’était pas trafiquant d’armes… Pour en savoir plus, rejoignez-nous ou cliquez sur https://atelierdelagneau.com/…/209-le-desert-rimbaud-978237… derrière l’autruche vous voyez une des maisons de Rimbaud.

jean esponde "le désert, Rimbaud

couverture le désert, Rimbaud

Publicités
Publié dans nouveaux livres | Tagué , | Laisser un commentaire

Le désert, Rimbaud par Jean Esponde

Le nouveau livre de Jean Esponde, le 13ième vient de sortir et c’est le deuxième sur Rimbaud.

Jean ESPONDE

TITRE : LE DÉSERT, RIMBAUD                       

Sous-titre :

et si l’eau elle-même a soif ?

ISBN 978-2-37428-010-3

Date de sortie : 08/01/2018

Genre : récit

Prix : 17 €

Format : 14,5cm/21cm  166 pages

pour le commander :

https://atelierdelagneau.com/hors-collection/209-le-desert-rimbaud-9782374280103.html

pour en savoir plus  : Présentation :

Après la Chine et la Grèce antique, Jean Esponde revient dans la Corne d’Afrique. Un précédent travail parcourait l’œuvre et la vie de Rimbaud par une succession de « flashes ». Dans « Le désert, Rimbaud » le récit va rejoindre un épisode peu et mal connu, la traversée du désert dankali ou afar, 500 km de la Mer Rouge aux montagnes d’Éthiopie. Quelques mois où le destin de Rimbaud va basculer : il devient « nègre » et anticolonialiste.

Aventure déjà prégnante dans Une saison en enfer, écriture-bilan et programme d’action, dont les citations introduisent ici la majorité des séquences et sont montrées comme la réalisation sur le terrain de prémonitions poétiques.

Les dernières pages décrivent longuement le départ définitif de Rimbaud en civière, son transport, ses soins à Marseille, sa correspondance, ses espoirs de guérison une fois sa jambe coupée, les complications et sa mort, tout cela de façon très poétique. C’est un grand moment du livre et en voici un extrait, sur une de ses étapes :

« Aden où César Tian l’aidera pour mettre ses comptes en ordre : soit un solde de 37.450 francs-or. Une rente bien suffisante pour vivre, voyager, et c’est trop tard.

Décidément son argent est maudit : emporté par l’épidémie, le brave Djami ne touchera rien des 3.000 francs légués par Rimbaud ; le don arrivera quand même jusqu’à sa femme et ses enfants.

Peut-être aura-t-il évité les habituels campements de fortune, marché mouvant et foule à Zeilah pendant ces quelques jours marquant la fin des pluies : Somalis, gommes et plumes d’autruche, chameliers danakil transportant le sel depuis le lac Assal, éleveurs des proches plateaux abyssins, s’ils ont encore quelque chose à vendre, Banians du Golfe Persique, étoffes déployées, hautes silhouettes des Gallas, gestes lents, parole rare, musc, café, ivoire ; réseaux de négociations à raviver, évitant bien des combats, bref le désert.

On dit qu’au printemps ou en automne, après chaque saison des pluies, les caravanes sont si nombreuses qu’il est inutile de s’inquiéter pour le feu à la halte du soir ; on trouve toujours sur son chemin les restes d’un campement, et dans le gros tas de cendres ce qu’il faut de braises à ranimer.

Peut-être a-t-il pu boire encore de la graisse de chameau, l’inutile remède à tout guérir.

jean esponde "le désert, Rimbaud

 

Publié dans nouveaux livres | Tagué , , | Laisser un commentaire

claire dumay et friederike mayröcker lues et présentées mardi 12.12.17 au café de la mairie du 6°, Paris

Lucie Taïeb lira des pages de SCARDANELLI le nouveau livre traduit de MAYROCKER, et françoise favretto et isabelle d.philippe liront des pages de claire dumay ;  elle  a publié LES ETREINTES BLOQUANTES et ARRACHER LE TAPIS, de courts récits sur sa vie intime, son corps, des occupations quotidiennes et répétitives ..

quelques extraits  de ses livres :

« l’impression de fraîcheur me fracture de part en part » ( L’eau gazeuse )

« c’est peut-être la seule chose qui me plaise à la piscine : regarder longtemps le vestiaire tourner ; fixer avec attention mes affaires, coupée de moi,  et progressivement confondues avec celles d’autrui. » (la piscine)

 « je pense le moment à venir pour lui seul, sans rien d’autre qui le contamine et déteigne » ( la nouveauté)

 « les ébullitions sanguines me rendent malade. Jamais d’embrasement dans ma vie, ni en bien ni en mal. Jamais d’éclats. Au pire quand je m’échauffe, je dois gérer les effets nocifs du débordement. La sueur, l’étuve, les exhalaisons, au coeur de ma buanderie intime. » (le courrier d’usure) 

« avec le yaourt nature, j’entre dans le blanc du sujet. Il y a peu pour aller du yaourt au papier (derniers mots de Le yaourt »)

on peut acheter les livres sur le site https://atelierdelagneau.com

le 12 décembre les éditions lunatique, antidata et atelier de l’agneau se réunissent pour une soirée à trois éditeurs et 6 auteurs..

Publié dans Divers | Tagué , , | Laisser un commentaire

L’intranquille 13 au Salon de la revue 2017

rejoignez-nous au Salon de la revue espace des blancs-manteaux,

48 rue Vieille du Temple Paris 4° métro Hôtel de ville ou Rambuteau

sur notre stand (au fond à droite) découvrez TOUS LE S NUMÉROS et des livres

le vendredi 10 de 20h à 22h

samedi et dimanche de 10h à 19h30

dimanche à 13h30, salle de l’étage, présentation de la poésie de Moldavie,

par ses traducteurs Doina IOANID et Jan MYSJKIN

une dédicace du collier de cailloux, nouveau livre de DOINA IOANID aura lieu à partir de 15h sur le stand

lectures à ent'revues

tristan felix le 19/10/17 lit son texte de l’intranquille13 sur les particules fines

le salon de la revue

le salon de la revue 2017

Publié dans Divers | Laisser un commentaire

L’intranquille 13 à Ent’revues le 19 octobre 2017

photos de la soirée signées Françoise Favretto

pour la soirée l'intranquille n°13

lecture-perfomance de jean-pierre bobillot le 19/10/17 à ent’revues

lectures à entr'revues

quelques auteurs de la revue l’intranquille n°13

lectures à ent'revues

tristan felix le 19/10/17 lit son texte de l’intranquille 13

L’INTRANQUILLE n°13 automne/hiver 2017  

92 PAGES, 16 EUROS est l’invité d’ Ent’revues la revue des revues culturelles ce jeudi 19.10.2017 à l’IMEC 4 avenue Marceau  75008 Paris, Métro Alma Marceau

couv 1 L’INTRANQUILLE 13

De 18h30 à 20h, 13 auteurs viendront présenter leur travail par des lectures.
Voici le

Natale à ent'revues

lecture de l’intranquille à ent’revues le 19/10/17

SOMMAIRE

TRADUCTIONS

D.H. Lawrence p. 4

par Isabelle D. Philippe et Françoise Favretto

Dylan Thomas p. 6

par Antonino Mazzù

NOUVEAUX AUTEURS

Gabriel Zimmermann p.8

Aldo Qureshi p. 12

Philippe Hauer p. 14

Lucie Peiller p. 16

Thierry Romagné p. 20

DOSSIER  » PARTICULES FINES « 

Isabel Voisin p. 23

Jean-Luc Coudray p. 25

Christophe Manon p. 26

Hélène Vidal p. 30

Yves Boudier p. 31

Julien Blaine p. 33

Florentine Rey p. 35

Tristan Felix p. 36

Natale p. 40

Elisabeth Morcellet p. 43

Louis Arcade p. 42

Collectif p. 43



DOSSIER POÈTES DE MOLDAVIE p. 46-74

Traductions de Doina Ioanid et Jan H. Mysjkin

DOMAINE CRITIQUE p. 75-83

Jean-Pierre Bobillot : VOIX, etc. N° 93-96 … p. 75

Françoise Favretto, Poésie/Proses/Arts /… p. 79

Le choix de Myrto Gondicas … p. 83

HISTOIRE LITTÉRAIRE XIXe p. 85

LE JOURNAL DE MICHEL VALPRÉMY : 1996

 

LES ARTISTES : Cendres Lavy, Stéphane Lempereur, Wanda Mihuleac,

Véronique Champollion, Tristan Felix, Giovanni Fontana, Carla Bertola,

Patricia Pinzuti, Cyrille Roussat.

abonnez-vous 32 euros les deux livraisons en cliquant sur https://www.atelierdelagneau.com

 

Publié dans Divers | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Doina Ioanid LE COLLIER DE CAILLOUX

DOINA IOANID  sera en résidence à Bruxelles du 1er septembre au 30 novembre 2017. Elle présente son nouveau livre :

LE COLLIER DE CAILLOUX Lectures le 31 août 2017 à L’Autre Livre à 20h

SOUS-TITRE : Poèmes de passage TITRE ORIGINAL : Poeme de trecere

TRADUCTEUR DU ROUMAIN : JAN MYSJKIN

un des poèmes :

doina ioanid

doina ioanid

Que cherches-tu, demoiselle, dans ce monde où seules comptent les blondes qui ont du chien, les hommes qui ont des épines d’acier au sommet du crâne, les poupées gonflables et les enfants précoces ? Pourquoi te promènes-tu dans les rues poussiéreuses comme un moineau sans plumes ? Tu ne crois quand même pas aux promesses d’avant la naissance ?

 

ISBN 978-2-37428-007-3   Collection « transfert » n° 11

Date de sortie : 28/08/2017

Genre : prose poétique

Prix : 17 € Format : 14,5cm/21cm

70 pages

Ses poèmes en prose finissent par donner, mis bout à bout, page après page, l’impression d’un roman dont il manque les raccords, mais on s’en passe allègrement » – Marie Étienne dans La Nouvelle Quinzaine Littéraire.

« L’écriture de Doina Ioanid sait nous convaincre par sa sincérité, sa profondeur comme une écriture intérieure à coudre avec le monde extérieur, à moins que ce ne soit l’inverse qui se produit. Chaque extrait est indépendant, chaque pensée est nouvelle, saisie sur le moment. Le quotidien se mêle aux souvenirs, donnés à voir comme une valise. Le tout forme un journal intérieur » – Cécile Guivarch sur Radio Grand Ciel.

« Des blocs d’une prose subtile, aux fausses allures de rédaction scolaire, ainsi que le note l’excellent traducteur, offrent des visions – caricatures et anamorphoses – comme peintes par un Chagall féroce » – Daniel Lequette dans Cahier Critique de Poésie.

 

Doina Ioanid a été invitée officielle du Salon du Livre de Paris 2013.

————————————————————————————————

 

 

 

 

Publié dans nouveaux livres | Tagué | Laisser un commentaire

Lettre à Nina de Jérôme Bertin

Bonjour,

Voici l’annonce d’un livret très tonique…

 titre 

Lettre à Nina

auteur 

Jérôme Bertin

 « Une rencontre fulgurante avec Nina donne le meilleur en poésie érotique 

sur un rythme à trois vers aux mots parfois coupés.

Une énergie déboule dans ces pages et vous enroule dans cette histoire

d’amour et son immédiateté. » F.F.

descriptif :

illustrateur 

Fernand Fernandez

 20 pages sur papier d’artiste

9 euros    14,5/21cm

 collection « poème du jour » (c’est une nouvelle collection)

ISBN 978-2-37428-006-6

pour commander nos livres : par chèque au 1 moulin de la couronne 33220 st-quentin-de-caplong

 ou virement (VOIR SUR LE SITE) ou pour ce livre

lettre à Nina

Lettre à Nina couverture

paypal : https://atelierdelagneau.com/poeme-du-jour/206-lettre-a-nina.html

pour en savoir plus sur Jérôme Bertin :

https://www.babelio.com/auteur/Jerome-Bertin/103121

 

 

Publié dans Divers | Tagué | Laisser un commentaire